Mes souvenirs peinture

Rédigé par Thirion © - - Aucun commentaire

Je me souviens très bien de mes boîtes de couleur a l'eau de mon enfance...
A la maison on a une boîte pour nous cinq...des grosse pastilles dont je visualise encore très bien les couleurs, le blanc puis le jaune, le rouge, le bleu, le vert, le marron et le noir..

Avant chaque utilisation, maman doit frotter avec un chiffon sur chaque pastille afin de revoir la couleur d'origine... déjà j'utilisais peu la palette et courais d'une couleur à l'autre sans nettoyer mon pinceau... J 'aurai aimé que cette boîte m'appartienne ... mais ... c'était pour tout le monde... et j’entends encore maman dire « on la met au milieu » heureusement certains de mes frères et soeurs se décourageaient vite et je pouvais ainsi glisser un peu la boîte de mon côté...

Je ressens encore les battements de mon cœur, quand ma peinture terminée, mes parents la trouvaient belle et l’exposaient quelques heures sur le meuble...

Chez ma grand mère, j'avais MA boîte de couleur qui était bien rangée accompagnée d'un petit carnet de feuilles, dans un tiroir de la dresse dans la « grande pièce »
Ma grand mère me proposait « vous voulez faire de la couleur à l'eau ? », elle installait alors quelques journaux sur la table de la cuisine, MA boîte à peinture , un gobelet d'eau et c'était à moi... Dans les odeurs de soupe et de café, il régnait une bonne chaleur dans la petite cuisine, mon grand père me regardait en sifflotant doucement e... .Je ressent encore les battements de mon cœur face à l 'admiration de celui-ci devant le moindre de mes coups de pinceaux.. Mais là obligation de nettoyer mes couleurs avant de ranger ma boîte.

Après je suis passée à la peinture à l'huile, vaille que vaille... j'allais acheter mes tubes au Galeries Anspach, quelquefois une ou deux toiles « bon marché » mais le plus souvent mon papa me préparait quelques planchettes en bois... Je m'installais, peignais des marines, des chevaux, des fleurs, et bien sur des portraits... Je rangeais tout mon matériel dans une boîte en carton ou mes pinceaux pas toujours bien nettoyés et mes tubes de couleurs pas toujours bien refermés se mélangeaient...

J'avais qq commandes des amis de mes parents... papa m'en encadrait quelques unes de mes peintures, qui trônent toujours sur les murs de la maison... et là aussi je ressens encore les battements de mon cœur...

Et puis un jour j'ai retrouvais mes couleurs a l'eau...elles ont pris le nom d'aquarelle, elle m'accompagnent partout, elles me remontent le moral, elle m'ont servi d'intermédiaire dans tant de belles rencontres et même d'amitié et elle font toujours battre mon coeur

Joëlle T.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot gucxzb ?